L'Aïkido pour tous

 

Qu’est ce que l’Aïkido ?

L’Aïkido peut être compris comme un système éducatif. Il s’appuie sur des principes ancrés dans une pratique martiale visant l’épanouissement personnel, physique et émotionnel.

 L’aïkido est un art martial qui convient à toutes et à tous quel que soit l’âge
Il ne se pratique pas en compétition et  signifie « la voie de l’harmonie » ou « de la concordance des énergies » ou « du souffle ».

 

  • Toutes les techniques d’Aïkido s’inscrivent dans une série de mouvements circulaires destinés à rejeter toutes les formes d’agressivité dans le vide. Ces mouvements sont exécutés à genoux, debout, à droite, à gauche.
  • Outre ces techniques à mains nues et pour donner plus de stabilité au corps, l’élève apprend l’art de manier le JO (baton) et le BOKEN (sabre de bois).
  • Il n’y a pas de compétitions en Aïkido. Chaque Aïkidoka travaille à son propre rythme.
  • La progression se fait par degrés appelés « KYU » du 6ème au 1er KYU. Après le passage du 1er KYU, la ceinture noire est décernée à la suite d’un examen technique devant une commission de hauts gradés.
  • L’enseignement de l’Aïkido est assuré par des professeurs diplômés d’Etat. Des stages nationaux sont organisés tout au long de l’année par des experts japonais et des hauts gradés français.

 

Il s’agit, pour un aïkidoka, de décourager l’adversaire en apprenant la façon de résoudre un conflit dans le cas d’une attaque tout en préservant son intégrité et en réglant la situation : Être en capacité de faire un diagnostic instinctif de la situation.
L’aïkido permet de se préparer autant physiquement (souplesse, rapidité) et mentalement (rester calme en toutes circonstances), que techniquement (trouver l’ouverture, se placer, gérer plusieurs attaques simultanées).

Comme les techniques de l’aïkido ne sollicite pas la force physique, il n’y a pas de limite d’âge pour sa pratique, certains grands maîtres sont âgés de 70 ans, voire plus.

L’aïkido est un ART

A la recherche d’un geste juste.
L’efficacité d’une technique prend sa source dans cette recherche du geste le plus pur, dénué de toute action parasitant le déplacement.
Nous quêtons l’harmonie entre le mental, le corps et la technique (shin, tai et gi)

C’est un travail sur soi en compagnie de partenaires.
C’est un art de la vie, un art de vivre.

… Un art MARTIAL

Il ne s’agit pas pour autant d’une sorte de gymnastique ou de chorégraphie : l’étude de l’aïkido laisse une grande place à la recherche d’efficacité martiale : placement par rapport au partenaire, appréciation des distance et du timing, puissance dans la réalisation des techniques, économie de la force physique.

L’aïkido est un art de défense face à un ou plusieurs attaquants.
Mais pourquoi vaincre l’autre ? Pour attiser son désir de vengeance ?
 Non ! Plutôt tenter de décourager son attaque et, s’il attaque, préserver son intégrité.

Et un système éducatif.

Toutefois, réduire l’aïkido à de la self-défense serait une erreur.

Car, au-delà d’une recherche de l’efficacité technique immédiate, l’aïkido conduit, par une pratique assidue, à une maîtrise du corps, à une meilleure gestion des émotions, à une perception plus juste du temps et de l’espace, et permet ainsi une relation aux conflits plus distanciée.

Ainsi qu’aimait le dire O Sensei Moriheri UESHIBA, fondateur de l’aïkido :

« Masagatsu agatsu » : La vraie victoire est celle que l’on remporte sur soi-même.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog